logo-H-alta

Côte d'Ivoire. Contrecarrer l'accroissement de l'écart entre les sexes: l'engagement du Centre de santé du

16/06/2020 12:05 PM

Côte d'Ivoire. Contrecarrer l'accroissement de l'écart entre les sexes: l'engagement du Centre de santé du Walé lors de la Covid-19.

"Les femmes, en raison de leur rôle central dans notre société, sont les plus menacées par le Covid-19", rapporte le Dr Aye, directeur du Centre de santé Walé,

"Les femmes, en raison de leur rôle central dans notre société, sont les plus menacées par le Covid-19", rapporte le Dr Aye, directeur du Centre de santé Walé, à Yamassoukro, en Côte d'Ivoire. 
"Notre système de soins de santé repose en grande partie sur le travail gratuit et invisible des femmes. Ce sont eux qui prennent soin de nos malades, de nos personnes âgées et de nos enfants. Sans leur précieux travail, notre système de santé ne tiendrait pas le coup". Les données disponibles (source : ONU mai 2020) confirment que les taux de mortalité liés au Covid-19 sont plus élevés chez les hommes, mais que les conséquences sociales et économiques pour les femmes sont dévastatrices.  


Leur contribution inestimable, ainsi que les dangers auxquels ils sont exposés, ont déjà été largement mis en évidence dans les pays touchés par la terrible épidémie d'Ebola, qui a eu des effets très graves sur l'insécurité alimentaire. "Une grande partie de l'économie repose sur leurs épaules ; ce sont eux qui nourrissent la nation, en assurant une bonne partie de l'agriculture qui produit des aliments. Ce sont eux qui approvisionnent nos marchés avec les produits du jardin que nous consommons chaque jour"; une économie qui, cependant, est essentiellement informelle, avec peu de protection contre le licenciement, pas de congés maladie payés, un accès limité à la protection sociale et qui, par conséquent, s'effondre avec l'introduction de mesures restrictives pour contenir les virus. 


"En Côte d'Ivoire, le respect des mesures préventives est encore problématique. Il est donc grave qu'aucune action spécifique ne soit entreprise pour sensibiliser les femmes qui jouent un rôle fondamental dans la gestion des relations dans notre société et qui sont donc aujourd'hui les principaux vecteurs potentiels de transmission de Covid-19". Et c'est précisément pour répondre à cette préoccupation que le personnel du Centre de santé du Walé s'est fortement engagé dans des campagnes de sensibilisation destinées aux femmes "car, dûment informées, elles ont le pouvoir de contenir la propagation du virus".


Comme lors des précédentes pandémies, les conséquences sociales du Covid-19 en Côte d'Ivoire touchent particulièrement les femmes. "Beaucoup de nos participants aux cours de nutrition et d'hygiène ont abandonné leur emploi pour trouver un travail informel afin de nourrir leur famille et sont les premiers à renoncer aux soins médicaux ". En outre, lorsque les familles sont sous pression pour des raisons économiques, en raison de conditions de vie difficiles dans l'isolement, les taux de violence domestique augmentent très rapidement.


Par conséquent, pour le Centre de santé du Walé, il s'agit plus que jamais, en ce moment, non seulement de répondre efficacement aux besoins sanitaires des couches les plus fragiles de la population (celles qui ne sont pas en mesure de faire face aux coûts des soins médicaux) mais aussi de profiter de cette situation dramatique pour mener des actions visant à réduire les écarts entre les sexes dont les progrès réalisés au cours des dix dernières années risquent d'être frustrés.

HARAMBEE SOUTIENT LE CENTRE DE SANTÉ DE WALE EN RÉPONSE À L'URGENCE DU COVID-19. POUR PARTICIPER, CLIQUEZ ICI POUR UNE PETITE CONTRIBUTION.

Create a FREE Website